Pour créer le passage d’un étage à un autre ou aménager les combles de votre maison, il est nécessaire de faire une trémie pour un escalier intérieur. Il s’agit d’une opération complexe nécessitant le découpage d’une partie de la structure porteuse du sol de votre habitat. Dans ce cas, outre la réalisation de manière soignée et professionnelle des travaux, il faut respecter à la lettre les normes de sécurité pouvant renforcer l’ossature de cette structure porteuse. Nous vous proposons alors de confier à nos experts l’étude et la préparation de ce projet demandant l’ouverture de plancher pour vous mettre à l’abri des mauvaises surprises pendant et/ou après les travaux.

Faire une trémie en fonction du type d’escalier souhaité

En amont de la mise en œuvre de votre projet d’ouverture de trémie, vous êtes amené à définir avec notre ingénieur l’emplacement idéal de votre trémie, à calculer ses dimensions et à choisir le type d’escalier qui s’adapte au mieux à la situation.

Bien choisir l’emplacement de la trémie pour escalier

Puisque les travaux relatifs à la création d’une trémie passent inévitablement par l’ouverture de plancher, nos ingénieurs se doivent d’observer et de comprendre la structure de celui-ci. Qu’il soit mixte acier-bois, en béton ou en bois, tout plancher nécessite toujours une étude préalable pour définir les solutions permettant de récupérer le renforcement de son ossature et de bien déterminer l’emplacement de la trémie. Quant à ce dernier point, il serait idéal de positionner la trémie dans une partie pouvant aider à optimiser l’espace après l’installation de l’escalier. Pour le cas de l’ouverture d’une trémie dans une maison dont le plancher est composé des poutrelles, par exemple, vous pouvez :

  • Sectionner une partie en parallèle aux poutrelles pour réaliser une trémie dont la disposition facilite considérablement la mise en place d’un chevêtre.
  • Sélectionner une partie en perpendiculaire aux poutrelles pour faire une trémie. Il faut cependant faire attention parce que, dans ce cas, vous devez ajouter une poutre plus longue et solide pour supporter le reste de la structure du plancher.
Ouverture de plancher

Bien mesurer les dimensions de la trémie

Lorsque l’emplacement de votre trémie est défini, nos ingénieurs peuvent désormais passer à l’étape des calculs des dimensions de cet espace creux à travers lequel va passer l’escalier. Pour cela, ils se chargeront, entre autres, de déterminer selon les situations :

  • La largeur de la trémie.
  • La longueur de la trémie.
  • La hauteur de l’escalier.
  • La pente de l’escalier.
  • Le nombre et la hauteur des marches.

En ce qui concerne la largeur de la trémie, elle doit au moins correspondre à la largeur de l’escalier lorsque celui-ci est droit et que la trémie est rectangulaire. Dans cette configuration, les normes vous obligent de respecter une largeur entre 60 à 90 cm pour être plus confortable. Ensuite, pour la longueur d’une trémie toujours rectangulaire, il faut prévoir un espace suffisamment large, au moins 190 cm, pour éviter de vous cogner la tête à chaque fois que vous montez ou descendez de l’escalier. Mais généralement, elle se calcule selon la pente de votre escalier… En peu de mots, il faut dire que cette phase consistant à calculer les détails des dimensions de la trémie et de l’escalier a pour objet de vérifier le confort de ce dernier.

Les types d’escaliers à connaître

Selon vos attentes et les rapports obtenus à l’issu de l’étude de l’existant, vous pouvez choisir entre ces formes de trémie : rectangulaire, ronde et carrée. En effet, chacune de ces formes est dictée par le type d’escalier choisi. C’est pourquoi, il est indispensable de savoir les différents types d’escalier. Voici les plus connus :

  • Escalier droit à installer avec une trémie rectangulaire et dont l’inclinaison idéale pour être confortable est comprise entre 25° à 35 °.
  • Escalier tournant qui peut être installé avec une trémie rectangulaire.
  • Escalier hélicoïdal qui s’adapte à une trémie ronde, carrée ou rectangulaire.
  • Escalier quart-tournant qui permet l’ouverture d’une trémie rectangulaire ou celle de deux formes rectangulaires en perpendiculaire lorsque le tournant de l’escalier se trouve au milieu.
  • Escalier en colimaçon dont la trémie peut être carrée.
Réalisation de trémie - Avant et après

Les étapes à suivre pour réaliser une trémie

Après avoir défini l’emplacement de la trémie, toutes ses dimensions et le type d’escalier à installer, il est temps de passer à l’action. Cependant, pour que vous puissiez contrôler le respect du contenu des travaux lors de l’ouverture de plancher et la mise en place des normes de sécurité, vous devez être au courant de toutes les étapes à suivre. Voyez comment procéder alors pour réaliser ce projet d’ouverture de trémie.

Étape 1 : Tracer le profil de la trémie

Dans cette étape, vous êtes amené à tracer le contour de la trémie sur les solives tout en respectant les dimensions définies lors de la préparation du projet.

Étape 2 : Renforcer le soutien du plancher

Avant de percer le plancher, assurez-vous de mettre en place des étais de maçon et un madrier sous les solives en vue de renforcer le soutien de la structure.

Étape 3 : Ouvrir le plancher

Pour le plancher en bois, vous coupez d’abord les lames de bois à l’aide d’une scie. Ensuite, vous utilisez une tronçonneuse pour découper les solives. Quant au plancher en béton ou la dalle, il faut délimiter en premier lieu les traces de la trémie en utilisant un perforateur-burineur. Puis, avec ce même appareil, vous creusez au milieu de la partie sectionnée et découpez le treillis soudé de la dalle avec une pince coupe-boulon.

Étape 4 : Poser le chevêtre

Après avoir fabriqué un chevêtre dont le rôle est de garantir le report des charges dans la structure, vous le posez aux extrémités des parties coupées. Il faut faire en sorte que sa longueur puisse recouvrir les solives d’enchevêtrure. Également, en plus de l’importance de doubler le chevêtre lorsque la trémie s’avère importante, il est indispensable d’installer des étriers métalliques pour un chevêtre faisant plus de 1,80 m. Lorsque la fixation du chevêtre est bien réalisée sur les extrémités des solives raccourcies, vous pouvez démonter les étais.

Tarifs de l’ouverture d’une trémie

Pour notre bureau d’étude, le tarif correspondant aux travaux d’ouverture de trémie se calcule, entre autres, en fonction de la nature du plancher et de la taille de la trémie. Le prix de la trémie pour un escalier à réaliser dans une pièce où le plancher est en bois, par exemple, peut varier entre 600 à 950 euros HT. Mais lorsqu’il s’agit d’une opération pour une dalle, le coût peut aller de 800 à 2000 euros HT.